L'association syndicale de propriétaires

Le Plan Immobilier

Une association syndicale de propriétaires est une personne morale qui regroupe des propriétaires immobiliers voisins. Peu connue, elle offre pourtant de nombreux atouts dans la gestion des espaces communs. Elle est même parfois obligatoire. Découvrez l'association syndicale de propriétaires avec Le Plan Immobilier.

Association syndicale de propriétaires

 

 

Association syndicale de propriétaires, à quoi ça sert ?


L’Association Syndicale de Propriétaires (ASP) permet à ses membres de réaliser en commun des travaux d’amélioration, d’entretien ou de mise en valeur des biens. Elle est aussi destinée à permettre la gestion des problèmes environnementaux tels que l’entretien de cours d’eau, la préservation de ressources naturelles ou la gestion de la pollution par exemple.

En tant que personne morale, une association syndicale de propriétaires peut agir en justice, acquérir, vendre, échanger, transiger, emprunter et hypothéquer au même titre qu’une personne physique.

Dès lors que l’association est créée, elle gère tous les immeubles compris dans son périmètre syndical. De ce fait, l'acquéreur d’un bien immobilier qui se situe dans le périmètre de l’association devient automatiquement membre de l’ASP jusqu’à sa dissolution.

 

 

Bon a savoir

Bon à savoir
Une association obligatoire pour les lotissements

Pour les lotissements avec des équipements et espaces communs, la constitution d’une Association Syndicale Libre est obligatoire. Tous les colotis doivent y adhérer.

 

 

Association de propriétaires ou copropriété, quelles différences ?


Dans une copropriété, l’acheteur devient propriétaire du bien acheté, mais pas du terrain sur lequel il est bâti pour lequel il n’a que de la jouissance et qui reste donc une propriété commune. À l’inverse, dans un lotissement, le coloti est propriétaire de sa parcelle, qui comprend une part des espaces communs. Ainsi, les frais de gestion des espaces communs sont payés à parts égales dans un lotissement. Dans une copropriété, ils sont calculés « au tantième », c’est-à-dire proportionnellement à la valeur du bien acheté.

D’autre part, une association syndicale de propriétaires, comme toute association, est dotée de statuts qui doivent paraître au Journal Officiel. La copropriété, quant à elle, est dotée d’un « règlement de copropriété » établi par un notaire, accompagné d’un géomètre-expert qui se charge de la division de l’immeuble et de l’affectation des quotes-parts en fonction des lots.

 

 

 

 

Quelles sont les formes d’ASP qui existent ?


Les associations de propriétaires peuvent prendre trois formes différentes en fonction de l’implication de l’État.

 

L’Association Syndicale Libre

L’Association Syndicale Libre (ASL) est une personne morale de droit privé. Sa création est décidée par les propriétaires qui souhaitent y adhérer pour faciliter la gestion de leurs espaces communs. Il suffit pour cela d’obtenir le consentement par écrit de tous les propriétaires intéressés puis de créer et d’enregistrer les statuts auprès de la préfecture. Dans le cadre de l’ASL d’un lotissement, les statuts sont souvent rédigés et enregristrés par le lotisseur lui-même.

Bien que son fonctionnement soit très libre, l’ASL est tenue à trois obligations :

  • Posséder un organe de décision collégial : le syndicat
  • Organiser a minima une assemblée générale annuelle
  • Mettre à jour ses statuts lorsque cela est nécessaire sous peine de ne plus pouvoir agir en justice

 

L’Association Syndicale Autorisée et l’Association Syndicale Constituée d’Office

Les Associations Syndicales Autorisées (ASA) et les Associations Syndicales Constituées d’Office (ASCO sont deux types d’associations de propriétaires sont des établissements publics à caractère administratif (EPA). Il s’agit donc de personnes morales de droit public dont les actes sont soumis au contrôle du préfet. Ces groupements de propriétaires ont en effet à gérer des travaux d’entretien ou d’amélioration dont l’impact n’est pas uniquement pour leurs propriétés, mais aussi pour l’intérêt général.

Les ASA sont créées sur demande des propriétaires sur autorisation du préfet après une enquête publique. Les ASCO sont constituées sur la décision du préfet qui estime que leur constitution est indispensable pour l’intérêt général et imposées aux propriétaires.

 

Les groupes d’ASP

Pour que les Associations de propriétaires aient plus de poids, elles peuvent également rejoindre des groupements d’associations. La référence en la matière est le réseau UNPI qui regroupe 120 associations à travers la France. Adhérer à un tel réseau permet de bénéficier de l’accompagnement de juristes et autres experts en immobilier : avocats, notaires, géomètres… Qu’il s’agisse de litiges locatifs, de conseils à propos de la gestion fiscale d’un bien ou de toute autre problématique qui touche à ses biens immobiliers, un adhérent de l’UNPI bénéficie de l’appui d’un réseau solide.

 

 



 

Actualités immobilières

Les conditions du dispositif Pinel pour 2021

26/11/2020
Les nouvelles conditions pour bénéficier de la loi Pinel et défiscaliser en 2021

Investissement locatif courte durée : quelle rentabilité ?

23/09/2020
En 2020, la rentabilité de la location courte durée est menacée. Faut-il se reconvertir en longue durée pour optimiser ses revenus locatifs ?

Comprendre la loi Pinel en vidéo

01/09/2020
3 minutes pour découvrir la loi Pinel pour investir astucieusement dans l'immobilier

Les 3 règles d’or pour bien investir

09/03/2020
Pour réaliser un investissement immobilier rentable, il y a 3 règles d’or. Le Plan Immobilier les dévoile ici.

A Lille, l’encadrement des loyers est de retour

02/03/2020
Découvrez qui est concerné et les contraintes à respecter

Voir toutes les actualités

Recherche de logements

Guide immobilier


Acheter pour habiter
Acheter pour investir
Construire
Financement
Normes & Ecohabitat
Ferney-Voltaire (01210)
DU T3 à partir de 332 300 €
Bordeaux (33000)
DU T3 AU T5 à partir de 277 886 €