Les principaux dispositifs fiscaux pour investir dans l'immobilier

Le Plan Immobilier - 28/11/2016

Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Google Plus Partager cet article par email

Que ce soit pour investir dans une habitation neuve ou dans la rénovation d’un logement ancien, de nombreuses solutions de défiscalisation existent. Quels sont les avantages de la loi Pinel, LMNP, Censi-Bouvard, Malraux, Girardin ?

 

Les différentes solutions de défiscalisation immobilière


 

Les dispositifs fiscaux pour investir immobilier

Un investissement locatif procure de nombreux avantages : il permet de réduire ses impôts, de bénéficier d’un revenu complémentaire, d’anticiper sa retraite et de se constituer un patrimoine. Il existe de nombreuses lois mises en place par le gouvernement afin d’inciter à l’investissement immobilier.

 

Loi Pinel

La loi Pinel permet aux investisseurs de bénéficier d’une réduction d’impôts pouvant aller jusqu’à 21% du montant total de l’achat, à condition d’acquérir un logement neuf, rénové ou en VEFA. Le logement doit être mis en location minimum 6 ans et être situé dans une zone éligible à la loi Pinel.

En savoir plus : La loi Pinel

 

Loi Censi-Bouvard

Valable jusqu’au 31 décembre 2016, le dispositif Censi-Bouvard permet d’investir dans une résidence service type senior, étudiante ou tourisme (logement LMNP). Il est possible d’obtenir un crédit d’impôt de 11% et de récupérer la TVA du montant de l’investissement. La durée de location est de 9 ans.

En savoir plus : La loi Censi-Bouvard

 

Loi LMP

L’acquisition d’un ou plusieurs logements en résidence qui seront loués meublés sous le statut LMP (location meublé professionnel) permet un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus locatifs. Il est nécessaire que la somme des loyers perçus soit supérieure à 23 000€ TTC pour être considéré LMP.

En savoir plus :  La loi LMP

 

Loi LMNP

L’investisseur en LMNP (location meublée non professionnelle) doit percevoir un revenu inférieur à 23 000€. L’investissement dans une résidence en LMNP présente de nombreux avantages : récupération de la TVA, exonération de l’ISF et des plus-values, abattement forfaitaire des revenus locatifs, etc.

En savoir plus :  La loi LMNP

 

Loi Girardin

La loi Girardin permet aux acheteurs français qui réalisent un investissement locatif en Outre-Mer de bénéficier d’une réduction d’impôts calculée sur la surface habitable. Le logement doit être neuf ou rénové et être mis en location minimum 5 ans.

 

Loi Malraux

La loi Malraux concerne l’investisseur qui achète un immeuble situé dans un secteur sauvegardé, il doit effectuer des travaux de rénovation et mettre en location les logements. La réduction d’impôt peut représenter jusqu’à 30% du montant des travaux. La mise en location est de 9 ans minimum.

 

Loi Monuments Historiques

Cette loi s’adresse aux propriétaires qui souhaitent rénover un bien classé monument historique. Contrairement à la loi Malraux, la mise en location n’est pas obligatoire, il n’y a pas de limitation sur le montant des travaux et sur le plafonnement de l’avantage fiscal. La loi Monuments Historiques permet de déduire le déficit foncier sur le revenu global et de bénéficier d’une exonération des frais de succession.

 

Loi Duflot

La loi Duflot, aujourd’hui remplacée par la loi Pinel, permettait de profiter jusqu’au 31 août 2014 d’une réduction d’impôts suite à l’acquisition d’un logement neuf. Le pourcentage de réduction variait en fonction de la durée de location du bien.

En savoir plus :  La loi Duflot

 

Loi Scellier

Valable jusqu’au 31 décembre 2012, la loi Scellier permettait d’obtenir un crédit d’impôt en cas d’acquisition d’un logement neuf ou en VEFA. La durée de mise en location obligatoire était de 9 ans.

 

 


Recherche de logements