4 questions à se poser avant de se lancer dans l’investissement locatif

Le Plan Immobilier

L’investissement locatif consiste à acheter un logement pour le mettre en location et ainsi percevoir une rente régulière. Il se présente comme une opération intéressante pour se constituer un patrimoine ou s’assurer un revenu futur avec un crédit largement remboursé par les loyers. Mais pour que cet investissement soit réellement intéressant et réussi, il faut se poser quelques questions avant de se lancer.

 

Investissement locatif : 4 questions avant de se lancer

 

Question 1 : pourquoi se lancer dans l’investissement locatif ?


Avant d’acheter pour louer, il faut tout simplement savoir ce qui motive à réaliser une telle opération. Les raisons peuvent être nombreuses et pouvoir les cibler permettra d’orienter plus facilement vos choix futurs en matière de type de bien, de localisation et de financement.

Il convient de savoir si cet investissement locatif a, par exemple, pour but de :

  • s’assurer un complément de retraite
  • placer de l’argent momentanément et récupérer l'usage du bien immobilier plus tard pour soi-même ou ses descendants
  • se créer un patrimoine et le transmettre aux ayants droit
  • bénéficier d’une réduction d’impôts comme c'est la cas à travers des dispositifs comme la loi Pinel

 

Focus immobilier le prêt à taux zéro

Bon à savoir
La Loi Pinel

La loi Pinel permet aux acquéreurs de bénéficier de réduction d’impôts s’ils s’engagent à louer leur bien pendant 6 ans (12 % de réduction d’impôts), 9 ans (18 %) ou 12 ans (21 %).

 

 

Question 2 : comment financer un investissement locatif ?


La deuxième question à se poser avant de réaliser un investissement locatif est celle du financement. Même si vous possédez les fonds nécessaires pour l’achat comptant d'un bien immobilier, il est parfois préférable d’emprunter. Un crédit immobilier peut couvrir une partie voire la totalité du prix du logement. De plus, les taux d’intérêt actuels sont bas et il est possible de déduire les intérêts d’emprunts des loyers perçus. Attention toutefois si vous avez déjà un crédit immobilier ou un crédit à la consommation en cours de remboursement, les banques pourront être réticentes à vous accorder un autre prêt immobilier.

Parmi les solutions de financement, il est possible de contracter un prêt dit « In fine ». Avec ce type de prêt, vous ne remboursez que les intérêts pendant la durée du crédit et le capital est remboursé en une seule fois au lieu d’être amorti. 

Enfin, si votre capital vous le permet, vous pouvez acheter comptant. L’avantage ? L’opération est rapide, il n’y a aucun dossier bancaire à déposer, et vous ne devez rien à votre banque.

 

 

 

Question 3 : faut-il investir dans l’ancien ou le neuf ?


Au-delà des simples préférences personnelles, la question d'investir dans l'immobilier neuf ou l'immobilier ancien peut se poser au niveau du contexte financier et de vos motivations. Ainsi, le neuf correspond davantage aux attentes des acheteurs se lançant dans l’investissement locatif pour bénéficier de réductions d’impôts. En revanche, le bien immobilier risque de ne pas être disponible rapidement alors que l’argent aura été avancé. À l’inverse, l’ancien affiche un coût d’achat moins élevé et des perspectives de plus-values supérieures. Il est malgré tout important de bien cibler le montant des travaux à réaliser et des charges d'entretien afin d’éviter des mauvaises surprises.

 

Question 4 : où investir dans le locatif ?


Dans la plupart des cas, les investisseurs préfèrent investir à proximité de chez eux ou dans leur ville. Cela est rassurant d'acheter un bien immobilier dans un secteur connu et maîtrisé.  Ce raisonnement est cohérent mais ne doit pas s’appuyer uniquement ce ressenti.

Autres conseils pour un investissement locatif réussi : se renseigner sur le nombre de logements vacants sur la commune (surtout les grandes) et se projeter sur 10 ou 15 ans. Quels sont les grands projets immobiliers ou d’infrastructures qui vont se créer ? Comment vont se développer les grands axes et les transports ? Quel flux migratoire est attendu à moyen et long terme ? Autant d’éléments qui vous permettront de cibler une zone, un bien éventuel et des locataires.

Si vous décidez d’investir loin de chez vous, il est primordial de vous rendre sur place afin de vous renseigner avec d’autant plus de vigilance sur les points précédemment cités et sur le potentiel locatif du territoire. Si cela est impossible, vous pouvez faire appel à un professionnel. Cela est très courant pour les investissement Pinel.

 

Focus immobilier le prêt à taux zéro

Bon à savoir
Equilibrer le financement

Pour réussir un investissement locatif, il conseillé d'anticiper tous les frais afin d’équilibrer au mieux votre financement. Outre votre crédit, vous devrez aussi payer la taxe foncière, les assurances locatives, les éventuelles charges de copropriété et frais de gestions si vous passez par une agence.

 

> À lire aussi : Dans quelle ville investir ?

 

 



 

Actualités immobilières

Les conditions du dispositif Pinel pour 2021

26/11/2020
Les nouvelles conditions pour bénéficier de la loi Pinel et défiscaliser en 2021

Investissement locatif courte durée : quelle rentabilité ?

23/09/2020
En 2020, la rentabilité de la location courte durée est menacée. Faut-il se reconvertir en longue durée pour optimiser ses revenus locatifs ?

Comprendre la loi Pinel en vidéo

01/09/2020
3 minutes pour découvrir la loi Pinel pour investir astucieusement dans l'immobilier

Les 3 règles d’or pour bien investir

09/03/2020
Pour réaliser un investissement immobilier rentable, il y a 3 règles d’or. Le Plan Immobilier les dévoile ici.

Voir toutes les actualités

Recherche de logements

Guide immobilier


Acheter pour investir
Acheter pour habiter
Construire
Financement
Normes & Ecohabitat
Ferney-Voltaire (01210)
DU T3 à partir de 332 300 €
Marcy-l'Étoile (69280)
DU T2 AU T5 à partir de 235 000 €
Bordeaux (33000)
DU T3 AU T5 à partir de 277 886 €