Investir en nue-propriété

Le Plan Immobilier

Profiter du démembrement de propriété pour acheter en nue-propriété est un moyen d’investir dans l’immobilier à long terme. Qu’est-ce que la nue-propriété ? Quels sont ses avantages ? Réponses avec le Plan Immobilier

Investir en nue propriété, quels avantages ?

Qu’est-ce que la nue-propriété ?


Par défaut, l’acquisition d’un bien immobilier neuf se fait en pleine propriété. Toutefois cette propriété peut être divisée en deux parts : la nue-propriété et l’usufruit. On parle alors de démembrement de propriété.

Le nu-propriétaire et l’usufruitier se partagent la propriété selon des critères définis par le code civil. Le nu-propriétaire peut acheter ou vendre le bien, mais non l’habiter ou le mettre en location. De son côté, l’usufruitier peut vivre dans le bien, le louer mais non le vendre.

Dans l’immobilier neuf, l’usufruitier est souvent un bailleur professionnel.

 

 

 

La durée du démembrement de propriété


Lors d’un achat en nue-propriété, les différents acteurs se mettent d’accord sur une durée de démembrement. La plupart du temps elle est comprise entre 15 et 20 ans.

Au terme du démembrement, le nu-propriétaire devient pleinement propriétaire. Il peut alors décider de vendre, de louer ou d’occuper le bien.

Dans la plupart des contrats liant épargnant et bailleur professionnel, ce dernier s’engage à remettre le bien à neuf avant d’en remettre les clefs.

A tout moment, le nu-propriétaire peut mettre en vente son bien. Il n’est pas tenu d’aller au bout de l’engagement initial.

 

Les avantages de l’investissement en nue-propriété


 

Un bien moins cher

La nue-propriété n’est qu’une partie de la pleine propriété. A ce titre, le calcul du prix d’un achat en nue-propriété correspond à la pleine propriété moins la part usufruitière. Cela correspond à environ 40 % à 50 % de la valeur du bien.

 

Pas de risques liés à la gestion locative

Le nu-propriétaire n’est pas en charge de la location de son bien. Il n’y a donc pas de risques de loyers impayés ou encore de vacance locative.

 

 

 

Pas de dépenses jusqu’à l’obtention de la pleine propriété

Le plan de financement d’un achat en nue-propriété est défini dès le départ et ne sera pas modifié. L’usufruitier paie les charges, le dépenses liées à l’entretien, les travaux si besoin mais aussi les taxes, notamment la taxe foncière.

 

Une fiscalité avantageuse

Tant que le nu-propriétaire n’est pas devenu plein propriétaire, le bien ne rentre pas en compte dans le calcul de son impôt. De plus si l’achat est financé par un crédit immobilier, les intérêts sont déductibles des revenus fonciers.

 

> À lire aussi : Investir en SCI

 

 


Recherche de logements