Quels matériaux pour une construction écologique ?

Le Plan Immobilier

Si les constructions génèrent aujourd'hui jusqu'à 25% des gaz à effet de serre, il est désormais possible de réduire leur impact sur l'environnement en optant pour des matériaux qui le respectent le plus possible. Découvrir le panorama complet des matériaux écologiques pour construire une maison écologique.

 

Les matériaux de construction écologiques

 

Le parpaing, encore et toujours


Le parpaing est un bloc de béton manufacturé. Souvent assimilé au ciment, le bloc béton n’en possède pourtant qu’une minorité puisqu’il est composé à 87% d’agrégats de sable et de gravier, à 6% d’eau et à seulement 7% de ciment. Ainsi, seuls les 7% de ciment nécessitent une cuisson (contrairement à la terre cuite).

Son procédé de fabrication est relativement simple et rapide : le bloc en lui même est moulé à froid, puis il sèche... et c’est tout ! C'est donc un produit peu énergivore et qui dépense le moins d’énergie lors de sa fabrication. Il est aussi important de noter que les matériaux qui le composent ne sont pas rares et se trouvent facilement en France. Le parpaing n'est donc pas anéreux. Enfin, il existe des sites de production sur tout le territoire. Le temps et le coût du transports sont donc raisonnables.

Le parpaing en lui-même n’a aucune qualité d'isolation thermique. Nu, il obtiendrait les plus mauvaises performances par rapport à ses concurrents. Il doit obligatoirement être associé à un matériaux isolant. Quant à ses performances en isolation phonique, elles peuvent être excellentes s'il est encore une fois associté à un matériaux isolant.

 

Le béton cellulaire


Le béton cellulaire également appelé Thermopierre est couramment utilisé. On estime, à l'échelle européenne, qu'il entre dans la construction de 600 000 maisons individuelles chaque année.

C'est un mélange de sable siliceux broyé fin, de ciment portland, de chaux de haute qualité, d'eau et de poudre d'aluminium (0,10 %). Il ne nécessite pas de cuisson, seulement d'un temps de repos après que le mélange ait été déposé dans le moule. Sa fabrication non polluante bénéficie d'ailleurs de la certification ISO 14001. Sa mise en œuvre est facile grâce à son poids léger (350 à 800 kg/m3 contre 2 400 kg pour le béton ordinaire) et utilise la technique du joint mince qui supprime jusqu'à une dizaine de tonnes de mortier !

Aucun solvant, aucune fibre, aucun COV (Composé Organique Volatil) ne sont émis par la suite dans l'air.

Ce matériau est un bon isolant thermique et accoustique sans avoir besoin d'isolants complémentaires. Autre atout : on peut poser les finitions de peintures ou de carrelage directement après l'application d'un enduit.

 

La brique monomur


La brique a entamé sa révolution depuis déjà quelques années et gagne régulièrement des parts de marché.

Force est de constater que les nouvelles briques de type monomur ou « bloc à isolation répartie » n'ont plus grand-chose à voir avec celles que nous connaissions,leur couleur orangée et leur composition mise à part.

La brique est une véritable barrière hygrométrique puisqu'elle ne garde pas l'humidité contenue dans l'air. En effet, elle présente de nombreuses alvéoles qui permettent de piéger l’air. Les problèmes de moisissure sont éradiqués ainsi que les différents types d'allergies qui leur sont liés.

Autre avantage, le procédé de joint mince utilisé pour l'assemblage des blocs limite considérablement les consommations d'eau, ce qui est également bon pour l'environnement. 

La fabrication quant à elle ne fait appel qu'à de la terre et de l'eau mais nécessite une cuisson à 1000° pendant plusieurs heures qui impacte vraiment le bilan écologique du matériau.

 

Le bois


Aussi connu que la brique, le bois est une alternative qui séduit de plus en plus d’acquéreurs. Ce choix est souvent motivé par un retour aux sources, une envie d'un matériau sain et naturel, et une nécessité de préserver l'environnement.

En effet, le bois nécessite peu d'énergie pour sa transformation. Par ailleurs, la maison bois, parfaitement isolée, autorise d'importantes économies d'énergie pour son chauffage.Le comportement du matériau est globalement bon. Le bois offre un climat d'habitation confortable, grâce à sa capacité à absorber et à restituer l'humidité de l'air ambiant.

Au niveau de la construction, le bois est un matériaux très léger, il ne nécessite donc pas de fondations importantes et onéreuses.

Une fois le bois traité contre le pourrissement et les animaux, il est peut durer plusieurs centaines d'années avec d'entretien.

 

 



 

Actualités immobilières

Existe-t-il des règles de copropriété dans un lotissement ?

28/10/2019
Copropriété et lotissement sont deux concepts différents, qui ne répondent pas forcément aux mêmes règles.

Villeurbanne : investir le long de la ligne A

20/11/2019
La 2e plus grande ville de la Métropole de Lyon possède un atout de taille, la ligne de métro A.

La fin de la propriété immobilière ?

18/11/2019
Un député propose de revenir sur le droit de la propriété afin de faire baisser les prix du logement

Voir toutes les actualités

Recherche de logements