Gros œuvre : de quels travaux parle-t-on ?

Le Plan Immobilier

Après avoir acheté le terrain, trouvé le constructeur de maison individuelle et obtenu le permis de construire, il est temps de passer à la construction de la future maison. Parmi les différentes étapes du chantier, il en est une fondamentale : les travaux de gros œuvre. Elle intervient avant les travaux de second oeuvre. Que signifie "gros oeuvre" ? Quelles sont les tâches qui le composent ? Les réponses et les précisions avec le Plan Immobilier.

 

Que sont les travaux de gros œuvre ?

 

Construction : qu’est-ce que le gros œuvre ?


Les travaux de gros œuvre marquent la première étape, et sans doute la plus importante, de la construction d’une maison. Ce terme désigne l'ensemble des travaux qui ont pour objectif de construire les bases et l’ossature du futur bâtiment maison aussi de participer à son isolation, sa stabilité et sa solidité.

Le gros oeuvre est une phase fondamentale puisqu’il faut que la maison résiste à son propre poids mais aussi aux éléments extérieurs. Le gros oeuvre consiste donc à bâtir des fondations solides et à bien isoler la construction. 

Compte tenu de l’ampleur des travaux de gros œuvre, il est vivement recommandé de faire appel à des professionnels qualifiés. Ces derniers respectent les normes de construction en vigueur pour bâtir une maison saine et confortable.

Le gros œuvre est considéré comme achevé lorsque l’habitation est hors d’eau et hors d’air, c'est-à-dire qu'elle possède une toiture étanche et qu'elle est équipée de portes et de fenêtres. Après les travaux de gros oeuvre s’ensuit une deuxième phase de construction : les travaux de second œuvre.

 

Focus immobilier le prêt à taux zéro

Bon à savoir
Maison et économie d'énergie

Avoir une maison économe en énergie se décide dès les travaux de gros œuvre. En effet, le choix des matériaux utilisés dès le début de la construction aura un impact sur les factures d'électricité ou de gaz.

 

 

Quels sont les différents travaux de gros œuvre ?


Les travaux de gros œuvre correspondent à tous les travaux de maçonnerie lançant la construction de la future maison. On en distingue 5 : la construction des fondations, l'assainissement du bâtiment, la construction du soubassement, l'élévation des murs et la réalisation de la toiture.

 

Les fondations

Dans le cadre d'un chantier de construction de maison, l'étape des fondations consiste à créer une base solide pour répartir la transmission des charges de la maison. Réalisées après étude du sol, les fondations doivent obligatoirement être enterrées hors-gel, c'est-à-dire à une profondeur comprise entre 0,20 m et 0,95 m suivant les régions de France.

Les fondations se divisent en trois types :

  • Les fondations superficielles : elles sont peu enfoncées dans le sol, entre 60 cm et 3 m de profondeur, et supportent principalement les murs porteurs et les colonnes
  • Les fondations semi-profondes : entre 3 et 6 m de profondeur, elles sont réalisées quand le sol n’est pas assez résistant pour les superficielles.
  • Les fondations profondes : mises en place à une profondeur au-delà de 6-8 mètres, sur un sol stable.

 

L’assainissement

Dans les travaux de gros oeuvre, l'assainissement fait suite aux fondations. Par assainissement, on entend le fait que la maison soit alimentée en eau potable et reliée à un système d'élimination des eaux usées. Par définition un terrain constructible est raccordé à l'eau potable. Les travaux consistent donc à relier la maison au réseau d'eau potable de la commune.

Si la future maison est desservie par un réseau d’égout, il estobligatoire de l'y raccorder. Dans le cas contraire, il est nécessaire d'installer un système d’assainissement respectueux de la salubrité publique et de l’environnement. Il existe deux types de fosses :

  • La fosse septique : pour les eaux-vannes (des toilettes).
  • La fosse toutes eaux : pour les eaux-vannes et eaux usées (évier).

 

Le soubassement

Lors de la construction d'une maison, le soubassement correspond à la partie inférieure du bâtiment reposant sur les fondations. Le soubassement construit peut être de 3 types :

  • Le soubassement de type hérisson : le sol du rez-de-chaussée repose directement sur les fondations.
  • Le soubassement en vide-sanitaire : un espace vide d’au moins 20 cm est laissé entre les fondations et le sol. Ce type de soubassement est adapté aux terrains en pente. Il crée notamment une protection contre les inondations et d’infiltration d’eau.
  • Le soubassement de type sous-sol : creusé dans le sol, il permet la création d’une surface supplémentaire dans l’habitation. Cette surface sans fenêtre est souvent une cave ou un garage.

 

L’élévation des murs

Après la réalisation des fondations, de l'assainissement et du soubassement, le constructeur de maison individuelle va pouvoir procéder à l’élévation des murs. Comme son nom l'indique, cette étape consiste à construire les murs extérieurs de la maison et certains murs intérieurs. Les cloisons ne sont pas concernées par cette étape des travaux.

Plusieurs matériaux peuvent être choisis pour construire les murs d'une maison : brique, pierre, mortier, parpaings, bois ou béton cellulaire. De leur choix dépendra l'aspect extérieur de la maison mais aussi la performance de son isolation. Lors de l’avancée de l'élévation des murs, des linteaux seront mis en place progressivement afin de marquer les futurs emplacements des portes et fenêtres. Enfin, un revêtement de façade (peinture, crépit ...) pourra être posé lors des travaux de finitions de la maison.

 

La charpente et la toiture

Une fois les murs d'une maison élevés, il est possible d'y poser une charpente puis une toiture. La charpente, en bois ou en acier, est la structure du toit. La toiture est posée dessus afin de couvrir le bâtiment. 

En pente, arrondie, terrasse, tuiles en béton ou terre cuite ... de nombreuses possibilités existent pour le choix et la pose d'une toiture. Le plan local d'urbanisme (PLU) peut restreindre le choix en imposant certains matériaux ou certaines couleurs. Le climat de la région représente également un facteur important de ce choix car le toit est une des principales parties isolantes de la maison, les déperditions de chaleur se concentrant dans cette zone.

 

Focus immobilier le prêt à taux zéro

Bon à savoir
Garantie décennale

Dans l'immobilier neuf, les éventuels dégâts ou dommages résultants des travaux de gros œuvre sont couverts par la garantie décennale (art. 1792 du Code civil).

 

 

 

 



 

Actualités immobilières

Le prix des maisons neuves baisse !

18/11/2020
Au 3e trimestre 2020, le prix moyen des maisons neuves a baissé de 1,5 %

Existe-t-il des règles de copropriété dans un lotissement ?

28/10/2019
Copropriété et lotissement sont deux concepts différents, qui ne répondent pas forcément aux mêmes règles.

A quoi ressemblera le logement post Covid ?

19/01/2021
Les promoteurs cherchent à intégrer les nouvelles attentes des Français et présentent des solutions.

Les conditions du dispositif Pinel pour 2021

12/01/2021
Les nouvelles conditions pour bénéficier de la loi Pinel et défiscaliser en 2021

Rencontre avec le promoteur Fontanel Immobilier

07/01/2021
Ce promoteur constructeur familial, basé à Quincieux dans le Rhône, est connu pour ses logements bien situés et dotés de belles prestations.

Voir toutes les actualités

Recherche de logements

Saint-Maurice-sur-Dargoire (69440)
DU T1 AU T3 à partir de 107 300 €
Villeurbanne (69100)
DU T2 AU T5
Chessy (69380)
DU T2 AU T3 à partir de 169 050 €
Anglet (64600)
DU T1 AU T4 à partir de 149 000 €
Sainghin-en-Weppes (59184)
DU T2 AU T4 à partir de 175 000 €
Toulouse (31300)
DU T3 AU T5 à partir de 222 000 €