Actualités immobilières

Où en est la construction en bois ?

Où en est la construction en bois ?

Le 30/03/2021

Promoteurs et architectes œuvrent ensemble pour rendre la construction de logements plus propre. Le bois semble le matériau idéal pour avancer dans cette voie. Qu’en est-il ? Où en est la construction bois en France aujourd’hui ?

 

Pourquoi construire en bois ?

Construire une maison ou un immeuble en utilisant le bois présente de nombreux avantages. Pour commencer, le bois offre un excellent confort acoustique et thermique. Il étouffe les bruits et a la capacité d’isoler un logement et de restituer la chaleur accumulée durant la journée. Selon Woodeum, promoteur spécialisé dans les immeubles en bois, un logement en bois augmente même le bien-être et a un impact sur la qualité de sommeil et la santé en général.

En plus du confort, le bois est un matériau biosourcé et recyclable. Il fait donc partie des matériaux non polluants adaptés à la construction écologique tout comme la paille, la terre crue, le chanvre ou la brique de terre. Selon les professionnels du secteur, le bois réduirait l'empreinte carbone de la construction de 25 %. A ce titre il vient directement concurrencer le béton, roi de la construction depuis les années 1950. Le bois sera d’ailleurs un atout idéal pour les promoteurs lorsque la Réglementation Environnementale 2020 entrera en vigueur en 2022.

Dernier avantage de la construction en bois, les chantiers sont plus rapides et moins bruyants. Ce matériau est donc adapté à la construction en milieu urbain.

A noter qu’utiliser le bois n’interdit pas le recours à d’autres matériaux. En effet, de nombreux projets les combinent pour profiter pleinement des qualités de chacun.

 

2021 : où en est l’immobilier en bois ?

Des parts de marché gagnées pas à pas

6,3%, c’est la part du bois dans les logements collectifs neufs construits en France selon l’observatoire national de la construction bois publié en 2019. Ce dernier montre aussi que 3 régions dépassent 10% de part de marché de logements construits en bois : la Bourgogne-Franche Comté (11,8 %), la Nouvelle-Aquitaine (10,9 %) et le Grand Est (10,6 %).

Avant 2018, le bois était majoritairement utilisé dans les projets de construction de maisons. Il semble que les particuliers aient été les premiers à s’intéresser à ce matériau pour faire construire leur maison. La maison en bois séduit d’ailleurs encore de nombreux acheteurs aujourd’hui.

Depuis 3 ans, les professionnels du logement collectif se sont emparés du sujet. Construire de manière plus écologique est devenue une nécessité et bientôt une obligation. En novembre 2018, 28 aménageurs, bailleurs sociaux et maîtres d'ouvrage d’Ile-de-France, se sont engagés à produire de 10 à 40 % de leurs projets en bois et matériaux biosourcés d'ici à 2025. Les initiatives essaiment en France à l’image de ces trois programmes immobiliers neufs en cours de commercialisation

  • Le programme immobilier Albizzia dans le quartier de la Confluence à Lyon. Un programme qui propose des logements de 2 à 5 pièces au sein desquels le bois apparent dans certaines pièces. L’un des bâtiments du programme fera même 16 étages. Une preuve de la solidité du bois pour construire.
  • Le programme immobilier Le Berlier dans le 13e arrondissement de Paris. Un programme qui annonce la couleur dès la façade : du bois sur 50 mètres de hauteur. Les appartements vont du T1 au T5 et possèdent tous un espace extérieur, très rare à Paris.
  • Le programme immobilier O’Bois au sud de Rennes à Orgères : des appartements T2, T3 et T4 confortables dont certains sont en duplex. La particularité du programme O’Bois est qu’il propose quelques logements à l’accession à prix maîtrisé. De quoi rendre la construction bois accessible à un plus grand nombre de ménages.

 

Un ralentissement à prévoir en 2021 ?

Depuis janvier 2021, le prix du bois a fortement augmenté en Europe et dans le monde. Des décisions géopolitiques et des taxes ont fait s’intensifier la demande sur certains marchés. En France, la Fédération Française du Bâtiment (FFB) évoque dès mars 2021 une pénurie pour les chantiers de construction français. Un mal qui pourrait avoir pour conséquence de faire augmenter les prix de construction et donc les prix finaux des maisons ou immeubles construits avec du bois.

 

Et si le choix entre bois et béton n’était plus à faire ?

Construction Composites Bois, une entreprise basée en Isère, a inventé le premier béton de bois à bilan carbone négatif (236 kg de CO 2 par mètre cube). Avec ce matériau, plus besoin de choisir entre bois et béton.

En effet, dans la formule de Lignoroc, nom de ce béton innovant, des granulats issus du bois ont remplacé le sable et le gravier. Par ailleurs, son procédé de fabrication est uniquement mécanique et ne recourt pas à la chimie. Enfin, côté confort intérieur, Lignoroc offre une bonne capacité d’isolation sans même l’ajout d’un isolant complémentaire. Aujourd’hui ce béton de bois est autorisé pour les constructions d’un étage. L’agrément pour des immeubles plus hauts est en court d’étude.

 

Crédit photo : Chantier Abelia - Bry sur Marne - @Woodeum – Bouygues Construction Ile de France - MyPhotoAgency

Faut-il investir dans un parking ?

20/04/2021
Parking, garage, box… la place de stationnement est un placement immobilier prisé

Le Verger d’Alexis, un programme immobilier neuf à Metz-Tessy

01/04/2021
Dans l’agglomération d’Annecy, découvrez ce programme immobilier neuf de seulement 23 appartements

Quels sont les critères pour choisir son assurance habitation dans un logement neuf ?

17/03/2021
L’assurance habitation fait partie des assurances indispensables dans la vie quotidienne

A Annemasse, la construction de Amplitude entre dans une nouvelle phase

16/03/2021
Dans le centre-ville, le chantier de construction attaque le gros-œuvre

Un DPE nouvelle formule dès l’été 2021

09/03/2021
Le 1er juillet 2021, le DPE nouvelle formule du DPE entrera en vigueur

Recherche de logements

Guide immobilier


Andrézieux-Bouthéon (42160)
DU à partir de 151 010 €
Challes-les-Eaux (73190)
DU à partir de 178 908 €
Thonon-les-Bains (74200)
DU T2 AU T5 à partir de 180 000 €
Amphion-les-bains (74500)
DU T2 AU T6 à partir de 192 000 €
Montpellier (34000)
DU à partir de 220 900 €
Rouen (76000)
DU à partir de 81 600 €