Actualités immobilières

analyse du marché immobilier de montpellier

Analyse du marché immobilier montpelliérain

Le 22/03/2017

Comme sur l’ensemble du territoire français, le marché immobilier Montpelliérain retrouve des couleurs. En 2016, on observe une augmentation de 18% des logements autorisés à la construction en Hérault, soit 16 300 logements (soit 3 fois plus que le Gard).

Les bons résultats du marché immobilier de l’année 2016 ont aussi été constatés dans le sud de la France. Les ventes de logements neufs ont augmenté de 18 % en 2016 avec plus de 130 000 biens vendus en Occitanie.

La reconduction des dispositifs d’aide à l’accession à la propriété comme le PTZ ou la loi Pinel et la forte baisse des taux de crédits, ont permis aux futurs acquéreurs d’augmenter leur budget d’achat. Certaines typologies d’acheteurs comme les primo-accédants ont fait leur retour sur le marché l’année dernière.

Après quelques années en berne, le marché de la pierre à Montpellier s’est redynamisé et stabilisé grâce aux facteurs qui ont impacté l’année 2016.
Cependant, le rapport entre l’offre et la demande reste tendu. En 2016, les ventes de logements neufs ont augmenté de 4%, un faible résultat par rapport aux grandes agglomérations françaises en raison de la pénurie de logements. Due à forte son attractivité, le chef-lieu de l’Hérault peine à accueillir les nouveaux habitants, d’où la profusion de construction de nouveaux programmes immobiliers dans la ville et aux alentours.

Concernant l’évolution des prix à Montpellier, on observe une hausse de 1,7% en 2016. Malgré une légère augmentation, les prix des logements sont restés stables. On constate une valorisation des biens immobiliers pour la ville de Montpellier ainsi que les communes voisines.

évolution nombre de logements commencés occitanie

Pour répondre à la problématique du manque de logements, Montpellier à entreprit la création de nombreux projets de rénovations, de constructions et d’aménagement du territoire afin de lutter contre le mal-logement. Cette démarche s’inscrit sur le long terme, car elle demande du temps et des moyens.
L’objectif de la ville est d’augmenter le nombre de programmes neufs dans le centre ainsi que dans les communes proches de Montpellier (Prades-le-Lez, Saint-Jean-de-Védas, Castelnau-le-Lez, Castries, etc.). 
Afin d’élargir le parc immobilier de la ville, de nombreux quartiers sont rénovés ou sortent de terre comme Port Marianne, la ZAC république, le quartier du nouvel hôtel de ville, Grisettes et Ovalie Antigone. 
Montpellier possède une offre très diversifiée de logements neufs et anciens qui attire une population très disparate entre jeunes actifs et seniors.