Actualités immobilières

Obtenir un prêt immobilier quand on est senior

Comment obtenir un prêt immobilier quand on est senior ?

Le 09/11/2017

Soyons honnêtes, on imagine tous qu’il faut être jeune, en bonne santé et avec un revenu régulier pour obtenir un prêt immobilier auprès d’une banque. Hors, emprunter quand on est senior, c’est possible. Certains atouts en font des meilleurs profils.

 

Qu’est-ce qu’un senior ?

Il n’y a pas d’âge précis pour être considéré comme un senior. Selon les organismes, le début de la séniorité oscillerait entre 50 et 60 ans. L’espérance de vie augmente et avec elle les modes de vies. Les besoins en logement des seniors sont spécifiques.

Il ne s’agit plus de trouver un foyer pour fonder une famille par exemple. Il s’agit de trouver un logement pour une famille recomposée, une résidence secondaire, un logement pour des étudiants ou jeunes actifs, un investissement locatif pour compléter sa retraite ou constituer un patrimoine.

Un senior n’est pas forcément à la retraite, il peut encore avoir une vie professionnelle. Cependant, il est fort probable qu’il soit à la retraite avant la fin du remboursement du prêt.

 

Dossier de prêt senior : les éléments à mettre en avant

Comme pour toute demande de prêt immobilier, il s’agit en premier lieu de déterminer une capacité d’emprunt cohérente. Ensuite, pour inspirer confiance aux organismes de prêts, il s’agit de présenter un profil de candidat sérieux et des éléments concrets pour constituer le dossier de demande de prêt. Les trois éléments suivants sont à soigner :

Le profil

L’avantage indéniable d’être senior c’est d’avoir de l’expérience. Pourquoi ne pas la mettre en avant ? Elle devient alors un atout lorsque le demandeur peut montrer à l’organisme de prêt qu’il est sérieux et fiable. Par exemple, il a peut-être déjà remboursé un prêt pour une résidence principale ou encore il n’a pas de prêt à la consommation en cours. Aussi il peut être client d’une même banque depuis longtemps et présente une gestion financière régulière.

L’épargne et l’apport personnel

L’âge aidant, les seniors ont eu le temps de constituer une épargne ou un patrimoine (biens immobiliers, assurance-vie, épargne placements…). Ils sont alors en mesure de proposer un apport personnel conséquent.

Les charges

Globalement, les seniors ont moins de charges que les personnes plus jeunes. Ils n’ont plus d’enfants à charge, ont une résidence principale équipée et pour laquelle ils ont finis de rembourser le prêt. Leurs revenus disponibles sont donc plus importants que pour un foyer plus jeune.

 

 

 

La particularité d’un prêt pour les seniors

Juridiquement il n'existe aucune limite d'âge pour emprunter. Cependant, on observe que les organismes de prêt fixent au maximum à 85 ans la fin du remboursement du prêt immobilier. C’est la santé du souscripteur qui explique cette limite. En effet, plus l’âge avance plus la santé est imprévisible et présente donc un risque majeur aussi bien pour les banques que pour les assureurs. Du fait de leur profil, les banques proposent au seniors des solutions d’emprunt immobilier adaptées.

Durée d’emprunt

Comme l’âge fait craindre aux banques de ne pas être remboursées, celles-ci proposent des durées d’emprunt plus courtes. Ainsi les prêts sont souscrits pour 15 ans en moyenne.

La retraite

Le passage à la retraite peut venir déséquilibrer les revenus. Selon les profils il est plus ou moins facile d’envisager les revenus futurs. L’idéal est de pouvoir prévoir quels seront les revenus perçus mensuellement. Certaines banques proposent deux niveaux de mensualité de remboursement. Le premier durant la fin de carrière, le second dès la retraite prise.

La prime de départ à la retraite, proposée par certaines entreprises ou collectivités, offre par ailleurs une possibilité de rembourser son prêt par anticipation.

L’assurance emprunteur

Les banques demandent à l’emprunteur de souscrire à une assurance dans le cas où il ne serait plus en mesure de rembourser son prêt. C’est donc un élément clef pour le dossier d’un senior.

Les grands groupes proposent des prix négociés. Ils peuvent être plus ou moins élevés. Les souscripteurs doivent faire attention à la garantie décès-invalidité car celle-ci est susceptible de faire grimper le prix de l’assurance. L’âge maximal accepté par les organismes d’assurances varie de 70 à 80 ans. Il est nécessaire de bien vérifier que l’assurance court jusqu’à la fin de remboursement du prêt et non pas jusqu’à l’âge limite.

Afin d’obtenir la meilleure offre, il ne faut pas hésiter à s’adresser à un courtier en assurance. Il fera jouer la concurrence.

Dans le cas où il serait impossible de souscrire à une assurance emprunteur, les plus de 60 ans doivent justifier d’un apport personnel minimum de 20% du prix d’achat du bien. Toutes les banques n’accepteront pas. Et les taux d’intérêts proposés seront plus hauts.

Enfin, il existe deux autres possibilités : solliciter une personne à se porter caution ou hypothéquer le logement

 

Focus immobilier le prêt à taux zéro

Bon à savoir
la convention AERAS

La convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) facilite l’accès au crédit, immobilier ou à la consommation, pour les personnes en situation de handicap, âgées ou touchées par une maladie. Elle permet, sous conditions, d'obtenir une assurance emprunteur sans avoir à compléter de questionnaire médical.

 

 

En résumé

Souscrire à un prêt immobilier quand on est senior est possible. Le principal frein est la santé du souscripteur. Il faudra peut-être faire face à des refus avant de trouver l’organisme de prêt. Aussi, les durées de remboursements proposées seront plus courtes. Enfin, plus que le taux d’emprunt, une attention toute particulière doit être portée à l’assurance emprunteur, notamment l’assurance décès-invalidité. C’est elle qui fera grimper la facture.

 

 

Pour vous aider dans vos démarches, le Plan immobilier vous propose un simulateur de prêt immobilier : montant, mensualité, durée...

 

 


Recherche de logements

Guide immobilier


Acheter pour habiter
Acheter pour investir
Construire
Financement
Normes & Ecohabitat