Travaux de rénovation et transition énergétique : est-ce compatible ?


Le 19/12/2023
Rénovation et transition énergétique

Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation énergétique ? Voici tout ce que vous devez savoir à ce propos !

Les différents types de projets de rénovation et leurs avantages

Divers types de projets de rénovation offrent toute une panoplie d'avantages significatifs pour les propriétaires soucieux d'améliorer l'efficacité énergétique de leur domicile. Les travaux d'isolation de la toiture, par exemple, font partie des projets de rénovation les plus fréquents.

Ils favorisent une température intérieure stable et réduisent la dépendance vis-à-vis des systèmes de chauffage ou de climatisation.

L'isolation des murs et le remplacement des fenêtres et des portes par des modèles plus performants contribuent également à optimiser le confort intérieur et à réduire les coûts énergétiques.

D'après l'enquête TREMI (Travaux de Rénovation Énergétique dans les Maisons Individuelles) menée par l'ADEME sur les travaux entre 2014 et 2016, 83 % des ménages estiment avoir amélioré le confort thermique de leur logement grâce à leurs projets. De plus, 61 % ont constaté des réductions des dépenses énergétiques dès la fin de leurs travaux.

De plus, le remplacement des systèmes de chauffage ou de climatisation obsolètes par des modèles à haute performance et économes en énergie s'avère avantageux tant sur le plan financier que sur celui de l'empreinte carbone.

Opter pour des sources d'énergie moins polluantes, telles que les pompes à chaleur ou le chauffage électrique, marque une transition vers une habitation plus respectueuse de l'environnement. Enfin, en effectuant quelques travaux, les caractéristiques d'un logement peuvent considérablement s'améliorer. Cela rend le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) plus intéressant, ce qui a un impact positif sur la valeur du bien immobilier sur le marché.

 

Renseignez-vous sur les programmes de financement des projets d'amélioration de l'habitat

Pour entreprendre des projets d'amélioration de l'habitat sans compromettre ses finances, il est conseillé de se familiariser avec les programmes de financement disponibles. Ces initiatives, souvent méconnues, offrent une opportunité précieuse pour obtenir un soutien financier pour des travaux tels que :

  • l'isolation des combles,
  • l'installation de panneaux solaires,
  • l'adoption de pompe à chaleur,
  • la mise en place d'une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Le gouvernement et les institutions financières proposent toute une gamme de programmes conçus pour alléger le fardeau financier des propriétaires tout en encourageant des pratiques plus respectueuses de l'environnement.

Pour bénéficier d'un accompagnement adapté à votre projet, renseignez-vous sur le prêt Énergiebio par exemple. En vous rapprochant de votre conseiller financier, il est possible de bénéficier d'un crédit dédié aux travaux d'économie d'énergie.

En général, ces prêts sont à un taux préférentiel et la constitution des dossiers ne nécessite aucuns frais.

Du côté des aides publiques, les programmes comme MaPrimeRénov', les certificats d'économie d'énergie ou encore l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) rendent l'amélioration énergétique des habitats plus accessibles. Renseignez-vous donc auprès des autorités locales et des banques pour découvrir les opportunités de financement qui s'aligneront parfaitement sur votre projet.

 

Recherchez des matériaux et des produits spécifiques pour tirer le meilleur parti de vos travaux de rénovation

Pour profiter pleinement de vos travaux de rénovation énergétique, vous devez faire preuve de minutie dans le choix des matériaux et des produits. Il est conseillé de miser sur des intrants d'excellente qualité et respectueux de l'environnement. Cela peut améliorer d'une part la durabilité de votre domicile, et contribuer d'autre part à des économies d'énergie considérables. Lors du choix des isolants, par exemple, tenez compte de la conductivité thermique.

Plus cette dernière est basse, moins le matériau sera sujet aux variations de température, plus vous serez donc isolé du froid. Le déphasage thermique est également un critère important. Il mesure le temps nécessaire à la chaleur pour pénétrer à l'intérieur d'un bâtiment. Un déphasage important protégera la maison de la chaleur estivale, ce qui améliorera l'isolation contre les températures élevées.

Pour isoler les portes-fenêtres, le bois est le matériau le plus efficace. Le PVC offre également d'excellentes performances, généralement suffisantes. Cependant, l'aluminium est moins performant que le bois et le PVC et il est également moins résistant aux vents.

Dans le domaine des systèmes de chauffage et de climatisation, explorez des options modernes et économes en énergie pour obtenir un confort élevé et réaliser des économies substantielles. En plus de la qualité des matériaux, exigez des professionnels qualifiés pour vos travaux de rénovation énergétique. Pour des installations conformes aux normes, faites confiance aux artisans certifiés RGE (Reconnu Garant de l'Environnement).

 

Travaux énergétiques et labels de rénovation

Améliorer l'efficacité énergétique de votre maison peut vous permettre d'obtenir un label de rénovation. Cela attestera de la performance énergétique de votre propriété et augmentera sa valeur marchande ou locative. En France, on distingue trois labels pour les bâtiments résidentiels. Le label « haute performance énergétique » (HPE rénovation) indique une consommation d'énergie primaire inférieure ou égale à 150 kWh/m2/an. Cette valeur peut évoluer en fonction de la zone climatique et de l'altitude.

Le label « bâtiment basse consommation énergétique » (BBC rénovation) requiert une consommation d'énergie primaire inférieure ou égale à 80 kWh/m2/an, en conformité avec les normes de la réglementation thermique 2012 (RT 2012). Enfin, le label « bâtiment à énergie positive » (BEPOS) s'applique aux habitations produisant plus d'énergie qu'elles n'en consomment.

Cette certification est en accord avec les nouvelles normes de la réglementation thermique RE 2020, entrée en vigueur le 1er janvier 2022.

 

La rénovation pour se conformer aux nouvelles réglementations

Pour accélérer la transition énergétique et atteindre les objectifs de rénovation des logements, l'État a introduit différentes réglementations au fil des années. Le DPE (diagnostic de performance énergétique), rendu obligatoire en 2007, identifie les logements les moins économes en énergie.

La loi climat et résilience de 2021 vise à éliminer progressivement les passoires thermiques du parc immobilier. Cette dernière a interdit depuis janvier 2023 la location des logements dont la consommation d'énergie finale dépasse 450 kWh/m2/an.

À partir de 2025, cette interdiction s'étendra aux logements classés G, suivis par les classés F en 2028, puis E en 2034.

Cette initiative vise principalement à protéger les ménages les plus vulnérables, souvent hébergés dans des logements jugés inadéquats selon la loi. Si vous envisagez de mettre en location un appartement ou une maison, notez que la rénovation pourrait devenir une étape obligatoire dès aujourd'hui ou dans un futur proche.



Découvrez notre sélection de biens immobiliers neufs

Programme immobilier neuf Le Domaine Maceria à Maizières-lès-Metz (57280)
Le Domaine Maceria

Maizières-lès-Metz (57280)

Programme immobilier neuf Colors à Saint-Louis (68300)
Colors

Saint-Louis (68300)

Programme immobilier neuf Le tivoli à Louvres (95380)
Le tivoli

Louvres (95380)

Programme immobilier neuf 5 sens à Coupvray (77700)
5 sens

Coupvray (77700)

Programme immobilier neuf Villa des Erables à Orly (94310)
Villa des Erables

Orly (94310)

Continuer sans accepter →

Le respect de vos données personnelles est notre priorité
En cliquant sur “Accepter”, vous acceptez l'utilisation de cookies et les traceurs servant à mesurer l'audience, à comprendre votre navigation, à proposer des offres et publicités adaptées à votre profil.