Crise du logement : une lettre ouverte envoyée à Emmanuel Macron


Crise du logement

Le report des conclusions du Conseil National de la Refondation (CNR) dédié au logement a suscité une avalanche de réactions et une vive inquiétude chez les professionnels de la filière construction et du bâtiment.

Dans une lettre ouverte adressée au Président de la République Emmanuel Macron, plusieurs fédérations de l’industrie immobilière française appellent à des mesures fortes pour faire face à la crise du « pouvoir d'habiter ».

Des enjeux de mobilité et d’emploi aux évolutions démographiques et socio-économiques, le logement répond aux besoins de l’ensemble du territoire. Relance d’un dispositif de défiscalisation plus souple, mobilisation du foncier public, assouplissement des conditions de prêt aux ménages… Il faut agir vite.

Présentation des principales problématiques dénoncées par les principaux acteurs de la profession avec le Plan Immobilier !

 

Plusieurs acteurs du logement tirent la sonnette d’alarme

L’heure n’est plus aux constats. Les présidents* de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et son pôle habitat, la Fédération Nationale des Agences Immobilières (FNAIM), la Fédération de la Promotion Immobilière (FPI), Procivis et l'Union des Syndicats de l'Immobilier (UNIS) tirent la sonnette d’alarme sur la crise du logement dans le secteur locatif et de la vente. Initialement attendue pour le 9 mai dernier, les signataires s’insurgent « qu’une autre conférence des parties pourrait être organisée ».

Alors que la demande de logement est toujours forte chez les ménages, plusieurs mesures d’urgence sont nécessaires pour redonner du pouvoir d’achat immobilier aux Français. Les auteurs de la lettre réclament des mesures applicables dans l’immédiat pour éviter l’aggravation de la crise.

Sans décisions puissantes, cette crise dans le secteur du logement entraînera, dans un futur proche, « la destruction de plus de 150 000 emplois, mais également un manque criant et évident de logements ». La pénurie d’offre accessible dégrade progressivement les conditions de vie des Français. Ce déficit aura également une incidence sur la construction de logements sociaux, dont 54% sont réalisés par les promoteurs immobiliers.

 

Plusieurs mesures d’urgence demandées par les acteurs de la profession 

Par le biais de cette lettre récemment envoyée, les signataires ont demandé : 

  • L’allègement des contraintes instaurées par le Haut Conseil de Stabilité Financière en janvier 2022
  • Le rétablissement du Prêt à Taux Zéro (PTZ) sur l’ensemble du territoire, avec une quotité de 40 %
  • L’élargissement de la cible éligible au PTZ
  • Une révision des plafonds d’opérations afin de tenir compte de la hausse des prix
  • La remise en place du Pinel dans sa version de 2022
  • Des aides et des solutions de financement pour atteindre les objectifs de la rénovation énergétique
  • Un assouplissement du calendrier imposé par la Loi Climat et Résilience (interdiction de location des logements les plus énergivores), afin d’éviter des pertes irréversibles dans le parc locatif privé

 

Le marché immobilier, parsemé d'embûches pour les particuliers et investisseurs

La hausse des taux d’intérêt a considérablement impacté la capacité d’emprunt des ménages. Les locataires, comme les propriétaires, sont notamment contraints de différer ou de renoncer à leurs projets immobiliers. En conséquence, le marché locatif est soumis à de vives tensions.

D’autant plus que la sortie des logements les plus énergivores du marché va accentuer la pénurie graduellement. 

Conscient de la gravité de la situation sur le logement, le Ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, n’entend pas régler la crise du logement en endettant massivement les Français. Les 35% de niveau d’endettement maximum pour les crédits immobiliers seront maintenus a-t-il affirmé.

Des possibilités de dérogation offertes aux établissements bancaires sont néanmoins envisagées avec le Gouverneur de la Banque de France.
Le prochain compte rendu du Conseil National de la Refondation est attendu le 5 juin prochain.

 

*Pascal Boulanger, Président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers de France (FPI), Loïc Cantin, Président de la Fédération Nationale de l’Immobilier (FNAIM), Danielle Dubrac, Présidente de l'Union des Syndicats de l'Immobilier (UNIS), Grégory Monod, Président du Pôle Habitat FFB, Olivier Salleron, Président de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) et Yannick Borde, Président du réseau Procivis.



Découvrez notre sélection de biens immobiliers neufs

Programme immobilier neuf Le haras à Marly-la-Ville (95670)
Le haras

Marly-la-Ville (95670)

Programme immobilier neuf Calypso à Marseille 8ème (13008)
Calypso

Marseille 8ème (13008)

Programme immobilier neuf L'Eloquence à Annecy (74000)
L'Eloquence

Annecy (74000)

Programme immobilier neuf Iroiz à Crozon (29160)
Iroiz

Crozon (29160)

Programme immobilier neuf Gambetta garden à Paris 20ème (75020)
Gambetta garden

Paris 20ème (75020)

Programme immobilier neuf Les canotiers à Argenteuil (95100)
Les canotiers

Argenteuil (95100)

Programme immobilier neuf Graphite à Sannois (95110)
Graphite

Sannois (95110)

Programme immobilier neuf L'hotel des arts à Tours (37000)
L'hotel des arts

Tours (37000)

Programme immobilier neuf La Baronnie à Le Blanc-Mesnil (93150)
La Baronnie

Le Blanc-Mesnil (93150)

Programme immobilier neuf Parc Herbalia à Colombelles (14460)
Parc Herbalia

Colombelles (14460)

Continuer sans accepter →

Le respect de vos données personnelles est notre priorité
En cliquant sur “Accepter”, vous acceptez l'utilisation de cookies et les traceurs servant à mesurer l'audience, à comprendre votre navigation, à proposer des offres et publicités adaptées à votre profil.