Actualités immobilières

Le chauffage au bois dans l’immobilier neuf : tendance et économique

Le chauffage au bois dans l’immobilier neuf : tendance et économique

Le 21/05/2019

Le chauffage au bois est une solution très avantageuse surtout au regard de la Réglementation Thermique 2012. Dans un logement neuf, cette démarche est appréciée par de nombreux propriétaires.

Quelles solutions existent ?

Le bois de chauffage se présente sous plusieurs formes. Certains appareils sont spécialement conçus pour ne brûler que l’un de ces combustibles.

Ainsi, le bois pour se chauffer existe en :

  • bûches de bois
  • pellets (ou granulés de bois) en sac ou en vrac
  • bûche compressée

Chacun possédant ses avantages et ses inconvénients, à vous de choisir lequel est adapté à votre habitation.

 

Le bois pour se chauffer dans le neuf

En 1999, environ 5,9 millions de ménages utilisaient du bois pour se chauffer. 19 ans plus tard, en 2018, 7,8 millions de foyers se chauffaient au bois en France soit presque 2 millions de plus. Pour 90% de ces foyers, c’est la bûche qui prime. Cela est dû à l’augmentation en équipement en poêle à bois.

En 2017, les ménages utilisant le bois en résidence principale représentent 24% des ménages et parmi eux, la moitié l’utilise comme chauffage principal et un tiers possède un poêle à bois.

Si le chauffage au bois rencontre ce succès, c’est grâce à de nombreux arguments de poids.

 

Une énergie à prix bas

Entre 3,5 et 6 centimes d’euros par kilowatts heure, cela en fait l’une des énergies de chauffage les moins chères du marché derrière le solaire (source : Total Proxi Energies)

 

Bon a savoir

Bon à savoir
Un prix raisonnable

En 12 ans, les combustibles bois (granulés, buches compressées et buches de bois classiques) sont les énergies de chauffage n’ayant que très peu augmenté de prix. A titre d'exemple, le pellet a connu une augmentation de 0,66 centimes d'euros en 10 ans.

 

 

Un fort impact écologique

Ne plus utiliser d’énergie fossile permet d’être plus indépendant et également de préserver la planète. Nous pouvons penser que l’utilisation du bois pour se chauffer participe à la déforestation. Il n’en est rien car les entreprises sont engagées dans une gestion raisonnée puisque encadrée par le code forestier et plusieurs certifications. De ce fait, la quantité de bois coupée chaque année est inférieure au renouvellement.

Chaque année, c’est environ 50 millions de mètres cube de bois qui sont prélevés. Or, 15,5 millions d’hectares de forêt arrivent à maturité tous les ans. Assurant ainsi la pérennité de nos forêts et de ce mode de chauffage.

 

Des aides pour s’équiper

Le choix de changer son mode chauffage pour une installation au bois est aujourd’hui encouragé par le gouvernement. Vous pouvez ainsi disposer d’aides financières qui prennent la forme de prime énergie, crédit d’impôt, prêt à taux zéro, des aides de l’Anah et même des aides régionales.

 

Un équipement plus efficace

Aujourd’hui, les matériaux utilisés et la technologie permettent de bénéficier de poêles à bois performants. Le rendement d’un poêle classique est de 70% minimum et peut monter jusqu’à 85%. Pour un poêle à granulés, ces chiffres augmentent encore. Le côté ergonomique a été également bien amélioré: programmable, contrôlé à distance, de toutes les dimension ... L’esthétisme a également été mis en avant. Si bien que chaque foyer trouve un poêle qui s’adapte à son intérieur.

 

Marseille 9e : le chantier de la ZAC Vallon Régny progresse

20/10/2020
Sur 34 hectares, 1000 logements vont être construits ainsi que des commerces et des bureaux.

3 idées reçues sur le logement neuf

13/10/2020
Cher, mal situé, délais de livraison … découvrez 3 idées reçues sur l’immobilier neuf

Saint-Julien-en-Genevois réaménage son centre-ville

06/10/2020
700 logements neufs quand le nouveau quartier gare d’ici 10 ans

Logement : bientôt une douche à l’italienne pour tous

29/09/2020
Les détails de l’arrêté publié le 17 septembre 2020 au Journal Officiel

Investissement locatif courte durée : quelle rentabilité ?

23/09/2020
En 2020, la rentabilité de la location courte durée est menacée. Faut-il se reconvertir en longue durée pour optimiser ses revenus locatifs ?

Recherche de logements

Guide immobilier


Décines-Charpieu (69150)
DU T4 AU T5 à partir de 427 000 €
Saint-Égrève (38120)
T4 à partir de 263 000 €
Saint-Ouen (93400)
Angers (49000)