Actualités immobilières

Annemasse, l’année de la métamorphose

Annemasse, l’année de la métamorphose

Le 07/05/2019

Depuis plusieurs années, le centre-ville d’Annemasse est en chantier. L’agglomération a entreprit la révision de son offre de transport. Les premières mises en services sont attendues fin 2019 et le marché immobilier en ressent déjà les bénéfices.

 

En terme d’immobilier, transport et logement sont étroitement liés. Annemasse joue sur les deux tableaux pour s’imposer dans l’agglomération de Genève et rompre définitivement avec l’étiquette de ville dortoir.

 

Une offre de transport multiple et complète

Le 15 décembre 2019, Annemasse va accueillir les premières rames du Léman Express, une nouvelle ligne de transport en commun transfrontalière au départ de Genève. Il faudra alors 15 minutes pour rejoindre les rives du lac Léman et 22 minutes pour la gare de Genève-Cornavin. De quoi révolutionner les temps de transports de nombreux travailleurs transfrontaliers et remodeler le marché immobilier local.

Carte du centre-ville d'Annemasse (cliquer pour agrandir)

Annemasse, 2019 l’année de la métamorphose

 

 

 

En parallèle, l’agglomération d’Annemasse complète son offre de transport. Le jour que l’inauguration du Léman Express, une ligne de tram va également être ouverte. Il s’agit du prolongement d’une ligne existante côté Suisse qui va à terme relier Annemasse à Genève. Le développement va être effectué en 2 phases :

  • 2019 : jonction entre les stations « Moëllesulaz » et « Parc Montessuit – Villa du Parc »
  • 2021 : prolongation jusqu’au lycée des Glières via la Place de l’étoile

Depuis 2015, la ligne TANGO, un Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) relie lycée Jean-Monnet à la zone d’activité Altéa en passant par le centre-ville d’Annemasse. Une 2e ligne est prévue pour 2025 en direction de Bonne, à l’ouest.

Enfin, les tronçons manquant de la Voie Verte sont en passe d’être terminés. Elle traverse 6 communes de l’agglomération : Gaillard, Ambilly, Annemasse, Vétraz-Monthoux, Cranves-Sales et Bonne sur un total de 12 km.

 

L’immobilier valorisé par l’offre de transport

La multiplicité des moyens de transports et le gain de temps pour les travailleurs transfrontaliers va bénéficier au marché immobilier annemassien. L’augmentation de la demande est déjà visible notamment dans l’immobilier neuf et parallèlement les prix bondissent. En 2018, le prix médian du neuf état de 4000 € / m2.

Le quartier de la gare est le premier impacté par les transformations urbaines. Il est déjà très demandé. Les appartements anciens se vendent très vite. La gare va être rénové et ouverte du côté d’Ambilly. Une liaison souterraine va également être creusée pour faciliter la connexion avec le bus Tango. La gare sera donc plus accessible à partir des quartiers nord.

 

> Toutes nos opportunités à Annemasse

 

 

Bon a savoir

Bon à savoir
Logement étudiant

Plusieurs écoles ou centres de formation sont inscrits dans le projet. Si vous souhaitez investir dans l’immobilier locatif, le logement étudiant peut être une bonne piste.

 

 

Le quartier de la gare sera également le cœur d’un nouvel écoquartier composé de friches comme celles de l’ancien hôpital d’Ambilly. Baptisé Etoile, ce quartier à énergie zéro va s’étendre sur 17 hectares entre Annemasse, Ambilly et Ville-la-Grand. Il ambitionne de devenir le futur cœur de l’agglomération d’ici 2031. Connecté au Pôle d’Echange Multimodal il accueillera :

  • 1200 nouveaux logements (premières livraisons en 2019)
  • 33 000 m2 de bureaux
  • 1 pôle de formation
  • 1 hôtel 4 étoiles
  • 1 brasserie et 1 bar
  • 1 maison médicale
  • 1 parking de 500 places

 

Bon a savoir

Bon à savoir
Tracé du Léman Express

Le Léman Express sera souterrain dans la ville d’Annemasse, pas de dévalorisation ou de gêne à prévoir pour les biens immobiliers situés sur le tracé.

 

 

> Toutes nos opportunités à Ambilly

 

 

> Toutes nos opportunités à Ville-La-Grand

 

Recherche de logements

Guide immobilier


Acheter pour habiter
Acheter pour investir
Construire
Financement
Normes & Ecohabitat